Humour, Vœux et célébration

Merci à François Biville qui a lu l’extrait ci-dessous lors d’une fête de nouvel an chez lui et m’en a donné copie. J’aime la fraîcheur un peu caustique  et la tendresse joyeuse de ce texte qui me relie à mes compatriotes français et aussi bien au delà, aux citoyens du monde dont je fais partie et qui sont, eux aussi, souvent épatants!

Les vœux 2015 de François Morel sur Médiapart.

Car figure-toi, mon cher compatriote, quand je te regarde, je suis dans la position de Louis de Funès observant Bourvil dans Le Corniaud et j’ai envie de dire : « Il m’épate, il m’épate, il m’épate. » Oui, mon cher compatriote, souvent, tu m’épates, tu m’épates, tu m’épates.

Tu montres une vitalité admirable. Je te vois fréquenter les théâtres, les salles de concert, les bibliothèques, les librairies. Je te vois curieux, désireux, impatient de connaître, d’aimer, de partager. Je te vois t’impliquer dans des associations. Je te vois à Manosque, parmi une foule immense, écouter Emmanuel Carrère parler de son dernier livre. Je te vois un peu partout en France, à venir en nombre participer à des festivals, des salons, des forums exigeants. Comme souvent, certains politicards sont à la traîne, critiquent l’élitisme supposé des programmations théâtrales quand le public vient en nombre chercher du sens et du contenu dans des spectacles pas forcément estampillés « vus à la télé ».

Tu m’épates quand je te vois à l’instar de monsieur Saladin refuser l’enlaidissement des entrées de villes polluées par les publicités toujours plus énormes, toujours plus vilaines. Je te vois ne pas baisser les bras quand la plupart des médias distillent la morosité.

Je t’adresse mes vœux mais pas seulement… Je me souhaite de ressembler le plus souvent à cette France joyeuse, vive, éveillée que, plus souvent qu’à ton tour, mon cher compatriote, tu incarnes si bien.

Je nous souhaite, encore pour cette année, mon cher compatriote, bien du courage.

Vive les enfants, les femmes, les hommes ! Et aussi les animaux et les arbres, les chats sauvages, les chiens fidèles et les étoiles filantes !

Vive la beauté et la générosité ! Vive la liberté, la fraternité et l’égalité !

Vive la République pour toutes et tous, la tienne, mon cher compatriote !

Pour voir les vœux de F. Morel en entier:
http://www.mediapart.fr/journal/france/311214/les-voeux-de-courage-de-francois-morel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s