Session d’évaluation du 29 oct au 1er nov 2015

Je suis heureux d’avoir participé à cette session d’évaluation.
J’ai pu éprouver, une fois de plus et pendant quatre jours, la valeur du mode d’évaluation CNV (qualité des feedbacks, bienveillance ET honnêteté de mes pairs et de l’équipe, dynamique et sens des exercices proposés, progression douce…) qui m’apporte du soutien et me fait apprécier mes erreurs comme des points de progression, nourrit la confiance que j’ai en moi et dans le processus…Je suis ravi d’avoir renforcé les liens et partagé ces moments avec chacune des personnes.

rap1_rivoire_oct-2015_0006_1
En haut, de gauche à droite: Mathilde, Laurence, Vinciane, Stéphane, Alexia, Laure, Nathalie, Véronique, Martine, Béatrice En bas, id: Sophie, Véronique, Sylvie, Pierre, Marie-Chantal, Yann.

Je me sens plein de gratitude pour l’équipe de certification qui déploie beaucoup d’énergie et d’attention pour me soutenir dans ma progression.

La stratégie du chat

misa-10-2015_0002

 » A fréquenter le chat, on ne risque que de s’enrichir.
Serait-ce par calcul que, depuis un demi-ciècle, je recherche sa compagnie?
Je n’eus jamais à le chercher loin: il naît sous mes pas… Oui, dans ma vie, il y eut beaucoup de chiens, mais il y eut le chat.
A l’espèce chat, je suis redevable d’une certaine sorte, honorable, de dissimulation, d’un grand empire sur moi même, d’une aversion caractérisée pour les sons brutaux, et du besoin de me taire longuement. »
Colette dans Vrilles de la vigne.

Ils sont légions les écrivains, penseurs, philosophes, hommes d’état, artistes, à déclamer pour notre plaisir les qualités de ce petit félin qui nous côtoie depuis 8000 ans.

Capable, sans que cela nous surprenne outre mesure, de fouiller une poubelle dans la rue ET de s’installer confortablement sur le meilleur coussin du salon, le chat assume souplement sa nature contrastée.
Adoré des uns, ahi des autres, l’animal stimule forcément.
MissA, ma chatte… Déjà je commence de travers car, si je suis son humain de référence (HDR pour les initiés), elle me rappelle sans cesse, par son ostentatoire autonomie, qu’elle n’est pas à moi et que, par extension, aucun être vivant n’appartient à un autre…
MissA -photo ci-dessus- vient de la SPA. Elle nous a choisi, Anouk et moi. Elle nous fit un grand numéro de séduction pour que nous l’emportions chez nous. Depuis, nous vivons avec elle.
La regarder m’apaise, la caresser nourrit mes besoins de douceur et de contact, jouer avec elle m’amuse, sentir sa présence tranquille ou exigeante m’apporte calme ou mouvement…

Au regard de la Communication NonViolente, je vois certains besoins que le chat incarne et nous invite silencieusement à nourrir pour nous-mêmes:
Soin de soi: 16 heures par jour à dormir, ne rien faire, s’étirer, se toiletter…
Liberté: le chat ne fait quasi-rien qui ne soit de sa volonté propre
Douceur et calme: « L’idée du calme est dans un chat assis » disait Jules Renard
Beauté et souplesse: même vieux et rondouillard un chat garde sa fascinante aisance de mouvement
Jeu et intensité
Equilibre

Quels besoins je nourris dans ma relation avec cette petite compagne de velours: empathie, chaleur, douceur, lien, fidélité, jeu, connivence, inspiration, calme, contribution à son bien-être et réciproquement…
Pas mal non?

Petit exercice amusant de pure Communication NonViolente par l’écoute de soi:
Quand je vois mon chat (noter ce que fait le chat), je me sens (noter les sentiments, ressentis corporels), parce que j’ai besoin de (noter les besoins) et voir ce que vous pouvez faire (demande) pour nourrir ces besoins.
Exemple: quand je vois mon chat somnoler au soleil, je me sens rempli de douceur parce que j’ai besoin de chaleur et de repos, alors je décide de vite terminer ce que je suis en train de faire pour ensuite prendre un instant de tranquillité à côté de lui au soleil.

Et vous? Je vous propose de contribuer à cet article en m’envoyant une belle photo de vous en compagnie de votre chat (pour les autres animaux on verra plus tard) avec son nom associé au vôtre. Je la mettrai sur cette page.

Je recommande la lecture de deux ouvrages que j’ai beaucoup aimés pour leur clarté, drôlerie et profondeur, l’ouverture qu’ils apportent sur cette relation si forte que nous pouvons choisir d’avoir avec la vie:
« La communication animale » d’Erik Pigani
« L’âge de l’empathie, une leçon de la nature pour une société solidaire » de Frans de Waall
et plus spécifiquement sur les chats: « Le chat dans tous ses états » de Jean-Louis Hue qui est un hymne à la gente féline, truculent et savoureux .

barre2separation1

Maelisse&Bonita-02Maëlisse & Bonita

barre2separation1

yannmisa_08-2013Yann & Misa

barre2separation1

sukha-et-christelChristel & Sukha.

barre2separation1

emmanuelleEmmanuelle

Besoin d’air

Air: température et qualité de ce que l’on respire.

le temps s'enfuit_7804

C’est pour l’être humain un besoin vital, sans air point de vie, ni plus ni moins…

Avoir besoin d’air c’est, au sens propre, quand ma respiration est difficile, quand je suis dans un espace confiné, quand je me sens à l’étroit, serré parmi la foule, quand un vilaine odeur envahit l’ascenseur, etc…

C’est, au figuré, quand mon esprit tourne en rond, que mes pensées font des boucles à n’en plus finir, je sens alors un grand besoin de m’aérer les méninges.

Alors, si tu as besoin d’air, pour commencer clique déjà ci-dessous…

La Communication Bienveillante et les neurosciences…

Cette passionnante conférence (durée 2h) étaye scientifiquement ce que Marshall Rosenberg a mis en place avec le processus de la CNV, à savoir combien l’expression et l’accueil de nos émotions et la conscience de nos besoins sont fondamentaux pour notre santé et pour le développement d’un monde plus paisible et harmonieux.

Dr-gueguen

Conférence du Dr Catherine GUEGUEN, pédiatre à l’Institut hospitalier franco-britanique (Levallois-Perret, auteur du livre Pour une enfance heureuse.

Qu’est-ce qui favorise le bon développement de l’être humain ? Les progrès réalisés ces dix dernières années dans la connaissance du cerveau affectif de l’enfant sont considérables et nous permettent de mieux répondre à cette question.